/medias/image/7950566575b474e00d0e08.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

(A LIRE) Intelligence émotionnelle ... le coin du coach (juillet 2019)

Pour réfléchir

-

09/07/2019

-

2

Intelligence Emotionnelle

Il est normal et naturel d’éprouver des émotions, des sentiments (émotions durables), comme l’est la capacité de raisonner, de penser. 

Pour un ingénieur l’intelligence rationnelle lui permet d’analyser, concevoir, expérimenter, gérer, contrôler, et c’est très bien. Pourtant ses études, son activité si orientée sur les technologies ne le portent pas spontanément à développer ce qu’on appelle «l’intelligence émotionnelle», c’est-à-dire la compréhension de ce qui se passe en soi ou chez autrui quand il s’agit d’émotions, et le contrôle/la connaissance de leurs effets. 

Le sujet n’est pas si simple : nos émotions peuvent être aidantes ou limitantes. On dira qu’elles sont positives quand elles provoquent des effets heureux, agréables, négatives quand elles sont enfermantes, désagréables, produisant des rejets.

On identifie 6 émotions universelles que les hommes et les femmes de par le monde manifestent par les mêmes « mimiques ». Ce sont la peur, la colère, la tristesse, la joie, la surprise, le dégoût. Mais dans notre vocabulaire, la palette des états émotionnels est extrêmement riche. (on exprimera par exemple que l’on est satisfait, impatient, confiant, sécurisé, découragé…et bien d’autres qualifiants de nos états internes)






Les émotions ne sont en soi ni bonnes, ni mauvaises : une peur peut nous sauver la vie, une passion amoureuse conduire à la désillusion. Elles impactent l’utilisation de nos capacités mentales, bloquent ou amplifient nos modes de penser et de planifier, d’apprendre, de résoudre des problèmes, etc. De ce fait, elles influencent notre avenir.

Ces émotions que nous vivons quotidiennement, déclenchent des réactions physiologiques qui nous poussent à l’action :

-  Ne pas agir comme prévu ou proposé,

-  Ne rien faire, de ne pas bouger.

-  Dérouler une stratégie de conquête ou d’évitement qui nous est habituelle.

-  Faire des actes manqués, décalés. 

-  Entrer en contact, remercier, téléphoner, etc...

Colère

La réaction physiologique fait affluer le sang, notamment vers les mains qui vont se mettre en action pour réagir à l’affront, l’injustice, l’irrespect.

Peur

Devant une menace, le sang est dirigé vers les muscles, avec sécrétion d’hormones pour mobiliser l’attention, faciliter le mouvement, favorisant une paralysie momentanée qui laisse le temps à la prise de décision : fuite ou affrontement.

Joie

Augmentation de l’activité du centre cérébral qui inhibe les sentiments négatifs.

Surprise

Génère un haussement de sourcils qui, à l’origine, avait pour effet d’augmenter le champ visuel.

Tristesse

Engendre une baisse d’énergie entraînant le repli sur soi.

Nos émotions nous mènent au succès si nous sommes motivés par l’enthousiasme et le plaisir de faire ce que nous faisons. Confrontés à des difficultés ou à des déconvenues,  espérer c’est refuser de céder à l’anxiété, de baisser les bras ou de déprimer. Les gens confiants sont moins anxieux et moins sujets aux perturbations affectives.

Je vous propose de nous intéresser à la COLERE :

Son déclencheur est ce qui est ressenti comme une violation de notre intégrité, un non-respect à notre égard, une injustice. Emotion brutale qui monte rapidement et s’amplifie.

Quelle réaction va-t-elle entraîner ?

Ce sera de l’agressivité qui peut faire mal à autrui, dégrader ou rompre la relation,

ou bien un repli sur soi pour celui ou celle qui s’interdit l’interpellation du « prédateur », ou n’a pas la possibilité d’extérioriser sa colère. Dans ce dernier cas, « rentrer sa colère » va créer une pression que le corps risque de ne pas supporter. La personne finit par tomber malade : c’est une bombe à retardement.

Si vous sentez la colère monter, il est mieux de ne pas la laisser exploser immédiatement sans contrôle, ne serait-ce que pour limiter des dégâts que vous pourriez regretter par la suite.

L’enclos de la colère

est un exercice de visualisation qui vous fera du bien en plaçant l’agression que vous ressentez à sa juste place, qui va laisser émerger la juste réponse que vous allez y donner.

Installez-vous au calme : Fermez les yeux.

Expirez trois fois.


Préparez-vous à entrer dans l’expérience de cette émotion qui cherche à vous envahir, la colère. Une émotion tellement fréquente et répandue que naturellement elle vous touche aussi comme tous les êtres humains. Vous en avez l’expérience…. Maintenant, vous prenez conscience que des images viennent se former… et vous remarquez que vous vous trouvez emprisonné dans un enclos fermé, celui de votre colère. Vous pouvez même entendre des sons ou des voix, et ce que vous pouvez vous dire à vous-même…

Cet enclos fermé n’est pas très grand. Tandis que vous êtes à l’intérieur, vous vous rendez compte qu’il y a tout autour un grand mur qui vous empêche de voir au-delà de ce lieu.

Vous ressentez le désagrément de cette situation, vous prenez conscience de l’énergie qui bouillonne en vous, des idées qui vous traversent, de ce dont vous êtes privé qui suscite une violence intérieure. Dans cet enclos la colère envahit l’espace, ne permet plus à rien d’autre de trouver une place normale.

Pourtant, bientôt, un vent frais est perceptible sur votre visage…. vous le ressentez de plus en plus nettement comme s’il vous apportait de l’espérance, et aussi de la curiosité… car c’est une indication que dans l’enclos existe une porte dont vous aviez perdu mémoire.

Ayant cette conscience intuitive, vous commencez à la rechercher. Oui, elle existe cette porte dans la muraille, elle est là maintenant, devant vous, vous l’avez trouvée facilement : elle ouvre sur l’extérieur de l’enclos. Vous remarquez avec surprise qu’elle ne ferme pas à clef, que vous pourriez l’ouvrir facilement. 

Respirez maintenant trois fois profondément…

Puis prenez une décision : ouvrez la porte vous-même, afin de pouvoir jeter la colère à l’extérieur, ou si c’est votre choix, la transformer….

Bravo, vous avez pris la décision qui va tout changer !

Expirez profondément et débarrassez-vous de votre rage en la soufflant vers l’extérieur. Inspirez à la place une image, une perception qui est l’opposé de cette colère dont vous vous débarrassez… : fierté, reconnaissance, satisfaction, justice, amour…

Accueillez la nouvelle perception, différente, cette image peut-être qui vous vient. Invitez-la à prendre la place qui s’est libérée. 

Avec curiosité vous observez que l’enclos dans lequel vous vous trouviez a changé d’aspect : c’est toujours bien votre jardin personnel, mais il se présente autrement. Vous avez envie de le soigner, de goûter ce qui est réconfortant et sécurisant. 

Vous remarquez qu’il y a des fleurs… La lumière est plus douce et agréable... Vous entendez des chants d’oiseaux... La température est clémente... Des couleurs sont celles que vous aimez... 

Vous êtes confiant(e), vous vous dites que vous avez la capacité de prendre en main votre gouvernance personnelle, pour orienter un futur qui vous va bien.

En vous retournant, vous apercevez une très belle fleur juste à côté de vous, une de celles que vous préférez, qui exhale un parfum subtil et raffiné. Elle est vraiment épanouie, pleine de force, de grâce, de santé. Elle est ouverte à l’énergie de vie qu’elle reçoit. 

C’est comme si elle pouvait dire qu’elle se sent aimée et qu’elle veut goûter, accueillir la vie.

Installez vous dans cette fleur, confortablement, en son cœur. Sentez vous entouré(e) de ses pétales. Vous êtes bien…Appréciez à votre rythme ce moment d’émotion agréable !...

…Enfin, ouvrez les yeux, reprenez conscience de votre corps, dans l’espace où vous êtes ici et maintenant. Remarquez que la colère a changé, n’a plus la place qu’elle occupait

Prenez quelques instants à observer le changement qui fait la différence…Vous percevez aussi ce qu’il y a à comprendre, qui fait que vous saurez êtreou que vous saurez faire ce qui est approprié.

190 vues Visites

2 J'aime

Commentaires2

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Pour réfléchir

(A LIRE) Objectifs et gestion des priorités ... le coin du coach (novembre 2019)

User profile picture

Henri DE BARBEYRAC

25 novembre

Pour réfléchir

Syntec Ingénierie s'engage pour le climat et vous ?

User profile picture

Henri BARRAULT

22 novembre

Pour réfléchir

(A LIRE) Prendre le temps de se relaxer... le coin du coach (octobre 2019)

User profile picture

Henri DE BARBEYRAC

14 octobre