Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

On parle des Ingénieurs dans les médias

Revue de Presse

-

12/11/2020

Après Etienne KLEIN qui trouve que les Ingénieurs ne font pas assez entendre leur voix et qui nous dit pourquoi, c'est Jacques Attali qui nous parle des Ingénieurs comme "des combattants d’avant-garde du nouveau monde"

Les ingénieurs franchement on ne les entend pas beaucoup. Ils sont très nombreux, beaucoup plus nombreux que les économistes. Ils écrivent beaucoup, lisent beaucoup. Ils écrivent des rapports pour leurs entreprises, mais ils s'expriment très peu dans les médias. Par exemple dans les pages débat des grands quotidiens comme Le Monde, le Figaro, Libération ou d'autres, vous ne lisez jamais de tribune écrite par des ingénieurs. Vous lisez des tribunes écrites par des sociologues, par des philosophes, par des économistes, par des juristes, par des sportifs parfois, mais jamais par des ingénieurs. Or les ingénieurs sont ce qu'on ce qu'on pourrait appeler les intellectuels de l'agir technologique. C'est eux qui font toutes les transformations : la 5G, le nucléaire, les OGM, etc. Et donc on a besoin d'entendre d'avantage ce que les ingénieurs savent, ce qu'ils font, ce qu'ils pensent, qu'ils prennent la parole, qu'ils écrivent des livres, qu'ils interviennent pour dire ce qu'ils pensent de ce qu'ils font, ce qu'ils pensent de ce qu'ils savent.  ....
Retrouvez la video complète de l'interview d'Etienne Klein, Ingénieur ECE



Comment être ingénieur au temps du Covid ? C’est la question à laquelle l’économiste et écrivain Jacques Attali a accepté de répondre lors d’un webinar le 5 novembre 2020 pour les étudiants de l’école d’ingénieurs du numérique ESIEA. Retranscription. 

Posez-vous la question suivante : que sera le monde dans 50 ans ? » C’est ainsi que Jacques Attali commence son discours aux étudiants de l’ESIEA. Changements démographiques, problématiques climatiques, complications de santé et d’hygiène… Le monde dans 50 ans s’annonce bien différent de ce qu’il est aujourd’hui. D’après l’économiste, « c’est le monde d’après-demain qui détermine le monde aujourd’hui. » Les enjeux sociaux, écologiques et démocratiques de demain doivent être pris en considération dès aujourd’hui. C’est d’autant plus vrai en cette période particulière, marquée par la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus. « Cette crise est le reflet de toutes nos difficultés à gérer un monde stable et précis estime Jacques Attali. En première ligne dans le suivi et la résolution de la pandémie : les médecins… et les ingénieurs ! 

Retrouvez l'article complet en cliquant ici.

164 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Revue de Presse

(A LIRE) Les secrets des expertes en réseautage (Article HBR)

photo de profil d'un membre

Yves VERDET

22 janvier

Revue de Presse

(A LIRE) Quelques nouvelles dans la presse (Sept-Oct)

photo de profil d'un membre

Yves VERDET

18 octobre

Revue de Presse

Egalité Homme Femme, les Grandes Ecoles en parlent ...

photo de profil d'un membre

Yves VERDET

28 septembre