Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

(A LIRE) Situation de relation ... le coin du coach (Mai)

Pour réfléchir

-

29/04/2020

-

1

Situation de relation

Prenons le cas où vous allez entrer en contact physiquement avec quelqu’un, connu ou pas connu. Un homme, une femme, qui a autorité et ascendance sur vous ou l’inverse, ou bien en parité, quelqu’un qui vous est familier ou dont vous ignorez les comportements.

A priori, vous souhaitez certainement, dans ce face à face, non seulement ne pas être déstabilisé ou vivre un sentiment d’échec, mais au contraire y trouver plaisir, reconnaissance et satisfaction, que s’instaure un lien favorable et bienvenu.

Qu’en sera-t-il de votre réaction, attitude, comportement dans cette situation ? Quelle réaction émotionnelle, quels sentiments éprouvés ? Sur quelles croyances qui vous appartiennent l’émotionnel va-t-il s’appuyer ? Qu’il s’agisse d’une situation professionnelle ou privée, vous savez déjà que l’autre est singulier, différent de vous. L’accepter ainsi, c’est déjà le (la) respecter.



Voici une procédure de PLACEMENT DE CONSCIENCE que vous pourrez utiliser préalablement à la rencontre. Il s’agit d’une préparation mentale « d’anticipation relationnelle ». Son but : vous installer dans la confiance que cette rencontre va se passer au mieux du possible pour vous et votre partenaire, parce que vous vous y préparez en mode actif, pour ce qui dépend de vous.

Et donc, dans le silence et le calme, prenez contact avec vous-même, entrez dans l’évènement. 

Interrogez-vous. Pour y répondre, gardez le contact aussi bien avec le corps qu’avec l’esprit, mobilisez raison et intuition.

La première et importante question à se poser, va clarifier ce qu’il en est de l’autre et de vous : 

Qui est qui, là, dans cette situation ?

Commencez par l’AUTRE, en utilisant une posture distanciée, puis en vous mettant à sa place : 

Qui est-il (elle), d’où vient-il, porteur de quelle autorité, de quels pouvoirs et moyens ?

Pourquoi est-il là ? Qu’est-ce qui est important pour lui, elle, dans cette rencontre ? 

Quels sont ses besoins, attentes ? 

Quelles ressources personnelles lui connaissez-vous ou que vous pouvez supposer : compétences et atouts, vitalité, honnêteté, générosité, empathie, simplicité, éducation … ou à l’inverse ses fragilités, inquiétudes, handicaps ? 

A quel type de tempérament avez-vous à faire (cf « A qui parlez-vous ») ?

Que sait-il (elle) de vous et comment vous considère-t-il ? 

Vous approche-t-il avec confiance ou encore avec des appréhensions, réserves ? Lesquelles ? Dans ce cas il vous faudra sécuriser.

Identifié ainsi, quel symbole pouvez-vous lui associer ? (ex : un animal, une musique, un élément nature, un mot)  Ce symbole placé sur une échelle de 1 à 10, (détestable/très aimable), où mettez-vous le curseur ? S’il est entre 1 et 6, cherchez une qualité nouvelle à votre interlocuteur (trice), ajustez le curseur. Très bien, cela va aider à lui associer maintenant une couleur.

Poursuivez en revenant chez vous, pour parler de VOUS

Qui êtes-vous dans cette situation que vous abordez ?

Quelle pensée veut prendre la première place ? 

Concerne-t-elle l’adaptation à la situation, la complexité et l’enjeu du sujet, l’objectif de la mission, le comportement à adopter, une interrogation sur l’autre, sur votre capacité à réussir l’entretien…Il va falloir lui donner sa juste place.

Dans quelle émotion ?

Une émotion orientée sur vous-même ou orientée sur l’autre dans l’enjeu de la rencontre ?

Qui vous aide à vous sentir à l’aise et lucide, ou bien est-ce une émotion gênante pour créer une relation juste et équilibrée ?

Qu’est-ce que vous attendez de ce contact ?

Rien : dans ce cas pourquoi l’avoir accepté, n’êtes-vous pas dans un lien qu’il vaudrait mieux dénouer ?

Un bénéfice : qui peut être d’ordre affectif, amical, familial, de groupe professionnel, pour régler une problématique de vie, pour organiser un projet, pour négocier une affaire, etc…Lequel ? Et d’autres ?

Etes-vous clair avec ce que vous désirez vraiment, capable de l’écrire en trois lignes ? 

En y pensant, est-ce bien un tel résultat que vous voulez voir se concrétiser ? En quoi dépend-il de vous ? Y aurait-il un quelconque inconvénient à obtenir ce résultat-là ? 

Sur quels talents personnels pouvez-vous vous appuyer ? 

Qu’est-ce qui va vous aider par ailleurs ?

A quoi devrez-vous prêter une attention particulière, mobiliser votre vigilance ? Ecrivez le.

Si donc cette rencontre avec son résultat attendu devient maintenant clair et bien entendu, si vous le sentez bien, croyant que ce sera une étape réussie, alors :

- Faites-en une reformulation quitte à le répéter plusieurs fois. Et quand vous vous sentirez porté avec une sensation de force, dans une émotion de confiance, choisissez de lui donner la couleur qui vous plait et s’impose (peut ou non être la même que celle donnée à l’autre).

Fusion respectant la liberté des parties :

- Maintenant prenez votre couleur situationnelle dans la main D, et la couleur de votre partenaire dans la main G. Instant de conscience : remarquez les différences, observez ce qui vous est commun, qui va nourrir le dialogue

Lentement et consciemment, rapprochez les deux mains qui se ferment l’une dans l’autre

Instant de conscience : observez que la liberté de chacun est respectée.

- C’est le moment d’associer un GESTE d’ancrage à cette fusion (ex : saisir le poignet D avec la main G). Choisissez-le précisément et avec attention, puis restant associé à ce qui précède, faits-le en conscience. Laissez diffuser en vous cet ancrage positif, ressentez ses effets

Ce geste discret, cette ancre de ressources personnelles, vous le referez juste avant d’entrer en situation.

Une femme intelligente et élégante, habituée aux réceptions, me confiait un jour : « Au moment où sortant du vestiaire, je vais passer la porte de cette grande salle et découvrir toutes ces personnes de qualité ayant pour certaines de hautes fonctions, je m’installe dans la conviction qu’ils vont tous être heureux de me voir et de me rencontrer ». Alors je me sens forte, les choses deviennent simples et s’arrangent bien !

Dans un groupe de formation auquel je participais durant plusieurs mois, j’avais remarqué un participant avec qui les membres du groupe semblaient se sentir bien, qui s’en s’approchaient facilement, intéressés à l’écouter quand il s’exprimait. Un jour après le déjeuner, je lui demandais quel était son secret. Il répondit, après un instant d’hésitation : « tu vois, moi, c’est simple, j’aime les gens… »

224 vues Visites

J'aime

Commentaires1

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Pour réfléchir

(A LIRE) Confinement et sens au travail

photo de profil d'un membre

Yves VERDET

19 avril

Pour réfléchir

(A LIRE) L'explorateur de soi-même ... le coin du coach (Avril)

photo de profil d'un membre

Henri DE BARBEYRAC

31 mars

1

1

Pour réfléchir

(A LIRE) Quel leader êtes-vous ... le coin du coach

photo de profil d'un membre

Henri DE BARBEYRAC

08 février